Dans une SCPI plusieurs opérations permettent d’acquérir des parts. Le démembrement faisant partie, cette opération a pour but de séparer son bien en nue-propriété et en usufruit. L’opération permet alors de réaliser un investissement aux avantages multiples. Nous vous présentons les avantages d’un investissement en SCPI de démembrement.

Les avantages liés à la gestion locative

Le principal avantage lorsqu’on fait l’acquisition d’un bien démembré c’est qu’en tant que nu-propriétaire on est contraint à aucune charge locative ou foncière durant toute la période du démembrement. Effectivement c’est un gestionnaire immobilier qui est responsable de la sélection des locataires, de percevoir les loyers et même de l’entretien du bien. Du côté foncier, c’est l’usufruitier qui en est responsable. Ce système permet au nu-propriétaire de se décharger de toutes contraintes de gestion ou foncière pendant la durée du démembrement car seuls le gestionnaire immobilier et l’usufruitier sont tenus de le faire. Pour investir dans une SCPI démembrement consultez https://scpi-demembrement.net/. Les avantages de ce type de contrat s’étendent également sur le plan fiscal.

Les avantages liés à la fiscalité et la rentabilité

Sur le plan fiscal, le nu-propriétaire est responsable à hauteur de 50 à 60% de la valeur du bien. Il les partage avec l’usufruitier et ce pourcentage est lié à la durée du contrat entre les deux contractants. Au moment de rentrer en pleine possession du bien, le nu-propriétaire peut être dispensé de tout impôt. Quant à l’usufruitier, c’est lui qui déclare les revenus fonciers engendrés pendant toute la période de démembrement. Cette logique est bien entendu liée au fait que c’est lui qui perçoit les revenus du loyer pendant l’exploitation du démembrement. Il a donc la liberté en accord avec le nu-propriétaire de céder ses parts démembrées dans une opération de vente. Le placement en SCPI peut lui rapporter près de 6% de rendement. La SCPI de démembrement est un investissement profitable au nu-propriétaire tant sur le plan fiscal que de la gestion. Il en est de même pour l’usufruitier qui réalise des bon bénéfices grâce à ce placement.