Il existe actuellement différentes solutions d’épargne. En tant qu’épargnant, il vous faut choisir la meilleure option qui correspondra à votre profil d’investisseur. Si vous ne cherchez pas à vous constituer des revenus ou des intérêts dans l’immédiat, pourquoi ne pas opter pour le démembrement de propriété ?

Le démembrement de propriété : de quoi s’agit-il ?

Le démembrement de propriété vous permet, grâce aux SCPI, de vous créer un beau capital, tout en vous affranchissant des frais fiscaux liés à votre placement. Vous devez pour cela accepter de différer la perception des loyers de votre SCPI. Vos parts en SCPI seront ainsi réparties en deux parties distinctes : la nue-propriété et l’usufruit. En tant qu’épargnant, vous vous porterez acquéreur de la nue-propriété. L’usufruit sera perçu par une personne morale, en général, cherchant à lacer un excédent de trésorerie. N’hésitez cependant pas à rassembler le plus d'informations sur le démembrement avant de vous lancer tête baissée dans une telle opération. Dans tous les cas, sachez que cette opération constitue une solution pratique et astucieuse pour bien préparer votre retraite.

Démembrement de propriété et retraite : deux inséparables

Si vous souhaitez vous préparer dès aujourd’hui une retraite épanouie, placez votre argent en acquérant des parts en démembrement de propriété. Vous allez pour cela vous adresser à des sociétés de gestion en veillant cependant à bien choisir la décote que chacune d’elles propose. Le démembrement peut se faire sur différentes durées, allant de 5 à 15 ans. La décote variera en fonction de ces dernières. Grâce à cette opération, vous allez pouvoir jouir d’une décote sur le prix d’acquisition de vos parts en SCPI. Vous allez cependant devoir renoncer à vos loyers. Mais, heureusement, comme vous ne percevez pas de revenus fonciers durant la durée du démembrement, vous ne serez donc tout simplement pas soumis à une quelconque fiscalité.