Savoir placer son argent dans le but de le faire fructifier sans prendre des risques élevés est primordial, sachant que nous sommes en période de fragilité économique due à la crise sanitaire Covid-19. Faire croître son argent en période délicate ne s’obtient donc qu’après prise en compte de plusieurs variables, dont l’analyse de son propre profil et le choix du produit en adéquation avec celui-ci. Ainsi, comment s’y prendre dans un contexte d’économie en crise ?

Le contexte général

C’est vers le milieu du 1er trimestre 2020 que les valeurs de l’ensemble des produits boursiers ont connu une forte dépréciation. Toujours est-il que la Bourse a commencé à remonter doucement la pente, mais toujours dont le marché demeure encore fragilisé, n’étant pas à l’abri d’une seconde vague de turbulence en cas de dégénération de la situation.

Quant à l’immobilier, il a plutôt connu une phase de stagnation pendant la période de confinement sur toute l’étendue du territoire. Les prix ont cependant peu chuté, tandis que les rendements ont connu une légère baisse. Les valeurs sont reparties à la hausse sans attendre la fin du premier semestre 2020. Une fois encore, la pierre a fait bonne figure en matière d’invulnérabilité, étant donné qu’il s’agit d’un actif à souscrire sur du long terme.

Les produits dérivés de la pierre, comme les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) ou camif habitat ont connu la meilleure stabilité grâce à leur ultra diversification. Les collectes ont certes ralenti, toujours au cours de la période critique de février-mars 2020, mais les sociétés de gestion déploient déjà leur propre stratégie en vue de les relancer tout en tablant sur la qualité dans les prochains mois à venir.